soja

Issu de la famille des Légumineuses (comme le haricot, le pois ou la luzerne), le soja (Glycine max) est connu à travers le monde pour ses qualités nutritives uniques. En plus d’être doté d’une forte quantité d’acides gras essentiels, le soja est en effet la plante la plus riche en protéines végétales.

De la Chine aux Etats-Unis…
le long processus de développement du soja

Le soja a commencé à être cultivé à l’Est de la Chine, en Mandchourie, environ 3 000 ans avant JC. La plante s’y est progressivement imposée comme l’une des bases alimentaires des populations d’Extrême-Orient. Les explorateurs la ramèneront ensuite en Europe où, au XVIIème siècle, elle fait son apparition comme plante fourragère. Puis le soja a connu une grande évolution au début du XXème siècle, sous l’influence des Etats-Unis, qui ont mené d’importantes recherches pour adapter la plante au climat et industrialiser sa culture.
L’époque où le soja n’était présent qu’en Chine est définitivement révolue : la plante est aujourd’hui cultivée sur les cinq continents avec une nette domination des Amériques.

Les caractéristiques d’une plante
respectueuse de l’environnement

En forme de papillons de couleur mauve, les fleurs de soja sont à peine perceptibles. Leur fécondation se produit avant leur épanouissement, ce qui rend impossible les échanges de pollen entre plantes.
Comme les autres légumineuses, le soja présente l’avantage de capter l’azote de l’air. Cette caractéristique permet de réduire les apports d’engrais et, par conséquent, d’économiser de l’énergie fossile. Autre bienfait direct pour l’environnement : le soja ne nécessite que très peu de traitements phytosanitaires.

Culture soja

Une plante extrêmement riche

Souvent évoquée pour ses qualités nutritives, la réputation du soja est loin d’être usurpée.
Bien équilibré en acides aminés indispensables, il est très digestible.

La composition de la graine
de soja à maturité

19% de matieres grasses, 35% de protéines, 11% d'eau, 5% de minéraux, 6% de cellulose, 5% d'amidon
Source : Feedbase.

La composition de l’huile
de soja en acides gras

56% d'acides linoléiques, 21% d'acide oléique, 16% d'acides gras saturés, 7% d'acides alpha-linoléique
 

Le développement récent
de la culture du soja en France

La présence de soja dans les campagnes françaises est relativement récente : la plante n’est cultivée sur notre territoire que depuis les années 1980.
Le soja est une culture d’été exigeante à la fois en chaleur et en eau. Aussi, elle est surtout cultivée dans le Sud-ouest, principalement sous irrigation, dans la vallée du Rhône et jusqu’en Alsace en sec.

La saisonnalité
du soja

Semis en mai, récolte en septembre-octobre

Principales régions
de production de soja en France

Midi-Pyrénées, Aquitaine, Bourgogne, Franche-Comté, Rhône-Alpes

Enfin, un élément essentiel doit être souligné : conformément à la réglementation européenne et à la loi française, il n’existe pas de culture de soja OGM sur notre territoire.

La production de soja en France
(Moyenne sur 5 ans, de 2010 à 2014)

500000 hectares cultivés, 140000 tonnes de graines récoltées
 
Soit un rendement moyen de 28 quintaux par hectare de soja, 100000 tonnes d'huile brute de soja produite

Le fort déséquilibre entre la production
et la consommation de soja en France

Une quantité considérable de tourteaux de soja est consommée chaque année dans le monde, en Union Européenne (26 millions de tonnes) et en France (3.3 millions de tonnes). Avec une production de 140 000 tonnes (moyenne 2010-2014), la production française de soja ne couvre qu’une infime partie de la demande nationale.

La production mondiale de soja est dominée par trois pays qui produisent ensemble près de 80% du soja mondial : les Etats-Unis, le Brésil et l’Argentine. La France et l’Union Européenne se trouvent donc dans l’obligation d’importer massivement du soja, que ce soit sous forme de graines (en provenance majoritaire des Etats-Unis) ou de tourteaux (issus principalement du Brésil). Pour limiter ces importations, la France tente de développer la production de soja sur son territoire, mais également celles de pois, féverole et lupin, ou encore d’autres légumineuses. La France développe aussi la production de tourteaux à partir de plantes oléagineuses (tournesol, colza).

Production mondiale de soja (moyenne sur 5 ans, de 2010 à 20141)

  • Etats-Unis
    États-Unis91 Mt
  • Bresil
    Brésil78 Mt
  • Argentine
    Argentine48 Mt
  • Chine
    Chine13 Mt
  • Union Europeenne
    Union Européenne1,3 Mt
1 Sources : FranceAgriMer, SCEES, SSP et autres

le soja et ses 1001 utilisations

En Occident, les principaux consommateurs de soja sont les volailles et les porcs. Ces animaux d’élevage sont en effet très friands des tourteaux de soja, c’est-à-dire des résidus de la graine une fois l’huile extraite, qui leur apportent les protéines sous forme concentrée.

L’huile de soja est aussi largement utilisée par l’industrie agroalimentaire qui exploite particulièrement les 2% de lécithines contenus par la graine. Ces lipides particuliers disposent d’un grand pouvoir émulsifiant, largement utilisé dans les pâtisseries, les chocolats, les margarines, etc.

Mais le soja connait bien d’autres utilisations alimentaires, sous des formes très diverses : soyfood (tofu, jus de soja), production de produits fermentés comme la sauce de soja, etc. La France se distingue par la fabrication de nombreux produits sur son territoire.

En revanche, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les pousses de soja, très consommées par les Asiatiques, ne viennent pas du soja cultivé du genre Glycina mais d’une autre légumineuse du genre Vigna.

On trouve enfin à la graine de nombreux usages non-alimentaires : la fabrication de vernis et peintures, d’encres d’imprimerie ou du biodiesel sur le continent américain.