lin

Le lin (Linum) est exploité par les hommes depuis plusieurs millénaires. D’apparence frêle, c’est pourtant la résistance de ses fibres qui a fait et continue de faire son succès. Quant à l’huile de lin dit « oléagineux », elle est utilisée dans l’alimentation animale comme humaine et entre dans la composition de plusieurs produits industriels.

Une plante qui « habille »
l’homme depuis toujours

Selon les historiens, le lin serait apparu entre le Golfe persique, le Caucase et la Mésopotamie. Les hommes ont rapidement pris conscience de la résistance de ses fibres et la plante a servi très tôt à confectionner des vêtements. C’est beaucoup plus tard que l’homme a aussi pris conscience de sa concentration en huile. C’est ainsi qu’à la fin du 19ème siècle, la famille des Linacées a été séparée en deux : les variétés à fibres et les variétés à huile. Il existe aussi maintenant des variétés mixtes.

Composition d’une graine
de lin oléagineux

34% de matieres grasses, 22% de protéines, 9% d'eau, 9% de cellulose, 5% d'amidon, 4% de minéraux
Source: Feedbase.
Culture lentille

Fleurs, variétés, culture…
les spécificités d’une plante peu connue

Le lin reste peu connu du grand public. La beauté de ses champs bleutés est pourtant souvent admirée – surtout le matin avant que les fleurs ne se referment – mais sans que l’on ne sache généralement de quelle plante il s’agit. Ses fleurs sont de couleur bleue ou blanche.

Les variétés de lin diffèrent selon que l’on veut en tirer des fibres ou de l’huile. En général, les variétés à fibre sont plus hautes (un mètre) que celles destinées à la récolte de graines pour l’extraction de l’huile.

La culture du lin oléagineux présente plusieurs avantages pour les agriculteurs. La plante permet notamment de diversifier l’assolement et d’allonger la rotation. De plus, le lin est une culture relativement économe en intrants, donc en charges opérationnelles.
Le cycle du lin de printemps est rapide et s’étend sur 120-130 jours seulement.

La saisonnalité
du lin oléagineux en France

Semis en mars-avril et septembre-octobre, et récolte en juillet-août

Principales régions de production
de lin oléagineux en France

Centre, Midi-pyrénées, poitou-charentes, pays de la loire, lorraine

Rendement moyen de culture
du lin en france (moyenne sur
5 ans, de 2010 à 2014)

12000 hectares en France, 20 quintaux par hectare de graines de lin
 

Les débouchés du lin oléagineux
en France

Les qualités du lin oléagineux sont particulièrement valorisées lorsqu’elles entrent dans la composition de produits non-alimentaires dérivés de son huile tels que les peintures, les encres d’imprimerie, la fabrication du linoleum, de savons et produits de traitement (bois et carrelage).
Mais en France, 75% à 95% des graines de lin (selon les années) sont destinées à l’alimentation animale. Les animaux d’élevage consomment aussi le lin sous la forme de graines entières (plus ou moins traitées pour les rendre digestes).

 

La production mondiale
de lin oléagineux

2.2 millions de tonnes de graines de lin oléagineux sont en moyenne produites dans le monde. La plante est principalement cultivée dans les régions humides. Le plus grand producteur et exportateur historique est le Canada, rejoint ces dernières années par le Kazakhstan et la Russie . Viennent ensuite la Chine, l’Inde, l’Angleterre et certains pays de l’Europe de l’Est comme la Pologne.