Les pouvoirs publics dotent le futur « plan protéines végétales » pour la France d’une enveloppe de 100 millions d’euros

Lors du plan de relance global annoncé le 3 septembre, le gouvernement a présenté le Plan Protéines comme l’un des leviers pour développer l’économie nationale dans le cadre de « France relance ». Ce Plan Protéines bénéficie d’un investissement de 100 millions d’euros.

La filière française des oléo-protéagineux se félicite de cette annonce, qui constitue une première étape importante en faveur d’un Plan Protéines ambitieux, attendu de longue date. En effet, la protéine végétale est un enjeu crucial pour la souveraineté alimentaire de notre pays et du continent européen. Fort de l’engagement du Président de la République pris en 2019, la filière - la FOP, Avril, Terres Univia et Terres Inovia – s’est mobilisée de longue date pour collaborer avec les pouvoirs publics.

Les acteurs de la filière resteront vigilants quant à l’efficacité de la mise en œuvre et l’adéquation des moyens avec les objectifs de ce Plan Protéines pour soutenir les innovations et les investissements opérationnels pour : 

  • Faire gagner la production agricole en durabilité et compétitivité pour la production de protéines végétales locales ;
  • Répondre aux demandes de transition alimentaire via une alimentation (humaine et animale) locale et durable et des produits diversifiés à base de plantes riches en protéines ;
  • Renforcer l’autonomie fourragère des exploitations d’élevage ;
  • Structurer les chaînes de valeurs et améliorer leur compétitivité à l’échelle territorial.

Consultez le le communiqué de presse

En savoir plus dans le dossier de presse de France Relance

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.