Salon international de l’agriculture 2020 : un bilan positif

L’événement agricole incontournable de l’année a dû être écourté en raison de la pandémie mondiale. Cela n’a pas empêché la filière de recevoir de nombreux visiteurs. Grand public, acteurs du monde agricole, politiques et institutionnels se sont pressés, du 22 au 29 février, sur le stand de Terres OléoPro, la marque de la filière, sur lequel l’interprofession était présente.

Au Parc des expositions de Paris, le Salon International de l’Agriculture (SIA) a, comme chaque année, attiré foule de visiteurs. Cette année, 482 211 visiteurs se sont pressés pour admirer 4 000 animaux et découvrir un millier d’exposants venus de tous les coins de France, au rythme de concours, dégustations de spécialités du terroir, traites des vaches, et animations ludiques. Néanmoins, en raison de la pandémie du Covid-19, le SIA a dû fermer ses portes un jour plus tôt, d’où une baisse logique de la fréquentation totale (633 213 visiteurs avaient été enregistrés en 2018).  Malgré cette fermeture anticipée, le Salon se termine sur un fort sentiment de fierté d’avoir rassemblé, dans un climat bienveillant et positif, toute la communauté agricole.

Le prix de la pédagogie aux Syrpa’wards

Sur son stand, Terres OléoPro a rivalisé d’ingéniosité pour créer de nombreuses animations : des quizz interactifs pour tester ses connaissances sur les protéines végétales, un écran tactile pour aider les animaux à retrouver leur nourriture préférée, la possibilité de visionner les épisodes de la nouvelle saison de « Paroles de terres », la presse à colza pour transformer les graines en huile et tourteaux, sans oublier le chef cuisinier, Clément Dujardin, qui a concocté sept délicieuses recettes à base d’huile et de protéines végétales. Le stand Terres OléoPro a d’ailleurs remporté le Prix de la Pédagogie aux Syrpa’wards.

Des influenceurs en relais

Au fil des discussions et visites du grand public, la filière était unie autour d’une même problématique : apporter des solutions durables pour le climat, les consommateurs, la biodiversité et les sols. Ce dénominateur commun s’est articulé autour du plan de protéines national, des réflexions sur les biocarburants ou encore de la promotion des légumineuses pour le grand public, avec des recettes de l’atelier Puls’ et des quizz autour de la web-série Paroles de terres pour en montrer les bienfaits nutritionnels. 

Des influenceurs étaient également présents sur le stand pendant une journée, comme FlorianOnAir (+ 49,7 000 abonnés sur Instagram).  Les résultats ont été très positifs sur YouTube, avec un gain de plus de 550 abonnés. 

De nombreuses rencontres avec les politiques

L’événement a également donné lieu à de nombreuses rencontres avec des élus et des politiques régionaux, nationaux et européens. Des professionnels de la filière ont aussi eu l’occasion de représenter la filière, comme Antoine Henrion, président de Terres Univia, qui a participé au débat télévisé sur le thème « Protéines animales ou végétales : faut-il choisir ? ».

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.