tourteaux d'oléagineux

Les plantes oléagineuses sont principalement cultivées pour la production d’huiles végétales. Ces huiles sont obtenues par un procédé appelé trituration au cours duquel les graines sont broyées et pressées, laissant alors un coproduit appelé tourteau d’oléagineux. Ces derniers ne contiennent qu’une très faible teneur en matières grasses résiduelles, mais sont concentrés en d'autres nutriments, notamment en protéines. Cette caractéristique fait des tourteaux d’oléagineux les principaux ingrédients protéiques pour l’alimentation animale en France et dans le monde.
Plus de 20 millions de tonnes de tourteaux d’oléagineux sont produits chaque année par les pays de l’Union Européenne. Le soja, le colza et le tournesol représentent 94% de la production totale. Pays d’élevage, la France est le premier consommateur de tourteaux de l’Union Européenne, devant l’Allemagne, l’Espagne et les Pays-Bas.

Les tourteaux sont des coproduits de la trituration des graines oléagineuses

Schéma de production des tourteaux d'oléagineux

 

 

Produits issus de la trituration des
différentes graines par tonne de : 

Colza- 420kg d'huile, 560kg de tourteaux

Tournesol: 440kg d'huile, 540kg de tourteaux

Soja: 180kg d'huile, 800kg de tourteaux

 

Principaux sites de trituration en France

Le tourteau de colza

vache colzaIl existe 9 sites principaux de trituration du colza en France. Bien qu’étant moins énergétique, moins riche en protéines et plus riche en cellulose que le tourteau de soja, le tourteau de colza représente une bonne alternative au tourteau d’importation. Les graines utilisées en France pour la trituration sont de types « 00 », c’est-à-dire à faibles teneurs en glucosinolates et en acide érucique. Les faibles concentrations en glucosinolates se retrouvant dans les tourteaux ne posent donc en principe pas de problèmes métaboliques chez les animaux. Le tourteau de colza est particulièrement utilisé pour l’alimentation des bovins, en remplacement du tourteau de soja d’importation et en complément de l’herbe et des fourrages.

 

COMPOSITION MOYENNE DU TOURTEAU DE COLZA

34% de protéines, 5% d'amidon, 13% de cellulose, 11%, d'eau, 7% de minéraux, 2% de matieres grasses

Source : Feedbase. 

LE TOURTEAU DE TOURNESOL

Cinq usines de trituration sont capables de triturer des graines de tournesol en France. Il existe différents types de tourteaux de tournesol en fonction du prétraitement appliqué ou non aux graines avant extraction de l’huile. En effet, certaines usines réalisent préalablement un décorticage des graines ayant pour conséquence de réduire fortement leur teneur en fibres indigestibles et de concentrer leur teneur en protéines.
Un tourteau de tournesol conventionnel contient ainsi en moyenne 28% de protéines contre 36% pour un tourteau de tournesol décortiqué (tourteaux HighPro ou HP). Il existe également un tourteau semi-décortiqué dont la composition est intermédiaire (environ 33% de protéines).

 

COMPOSITION MOYENNE DU TOURTEAU DE TOURNESOL (NON DÉCORTIQUÉ)

28% de proteines, 25% de cellulose, 11,3% d'eau, 6% de minéraux, 3% d'amidon, 2% de matieres grasses

Source : Feedbase.

 

COMPOSITION MOYENNE DU TOURTEAU DE TOURNESOL HIGHPRO (DÉCORTIQUÉ)

37% de proteines, 18% de cellulose, 9% d'eau, 6% de minéraux, 5% d'amidon, 1% de matieres grasses

Source : Feedbase.

 

Le tourteau de tournesol conventionnel présente une valeur énergétique plus faible que celle du tourteau de colza, rendant cette matière première un peu moins intéressante d’un point de vue nutritionnel. Elle présente cependant l’avantage de ne contenir aucun facteur antinutritionnel, et sa teneur en fibres peut être intéressante pour l’alimentation de certains animaux comme les truies et les ruminants. Le tourteau HighPro présente des concentrations en énergie et en protéines plus importantes rendant cette matière première plus polyvalente en alimentation animale

LE TOURTEAU DE SOJA

Le tourteau de soja constitue la principale source de protéines pour les animaux d’élevage à travers le monde, représentant même les 2/3 de la production mondiale de matières premières riches en protéines1. En France cependant, la filière soja est relativement jeune et encore peu développée.
Il existe également plusieurs types de tourteaux de soja en fonction de leur teneur en protéines et en matières grasses résiduelles. Parmi les tourteaux de soja conventionnels, on distingue trois catégories appelées tourteaux 46, 48 et 50 (faisant référence aux teneurs en protéines et matières grasses additionnées) et se différenciant principalement par leur teneur croissante en protéines. Les tourteaux dits gras ou expeller obtenus par simple pression des graines, sont plus riches en matières grasses et contiennent moins de protéines. Leur incorporation dans les aliments est principalement limitée par la quantité de matières grasses qu’ils apportent.

1 Source : Oil World 2010

COMPOSITION MOYENNE DU TOURTEAU DE SOJA

46% de proteines, 12% d'eau, 6% de cellulose, 6% de minéraux, 5% d'amidon, 2% de matieres grasses

Source : Feedbase.
 

PRODUCTION ET CONSOMMATION DES TOURTEAUX EN FRANCE (2012/2013) en tonnes