Bio : un panorama complet des grandes cultures biologiques dans l’Union européenne

L’Agence BioIntercéréales et Terres Univia ont financé une étude, diffusée en octobre 2021, sur les grandes cultures biologiques en Union européenne et dans les principaux pays tiers commerciaux. Elle a permis de dresser un panorama des productions bios. Revue des résultats pour les oléo-protéagineux.

Quel est l’état des lieux des productions et utilisations des grandes cultures bios dans l’Union européenne et dans les principaux pays tiers commerciaux ? Une étude, menée à l’initiative de l’Agence Bio, d’Intercéréales et de Terres Univia, et s’appuyant sur un grand nombre d’enquêtes, permet justement d’établir un panorama des grandes cultures bios et de leurs produits dans les principaux pays membres de l’Union européenne producteurs de grandes cultures, mais également en Chine, aux Etats-Unis, en Inde, Russie, Togo et Ukraine. Objectif ? Mieux connaitre le secteur des grandes cultures bio dans l’Union européenne et dans les principaux Pays Tiers partenaires commerciaux.

La France, l’un des principaux producteurs européens de tournesol et de soja…

L’étude révèle ainsi qu’en 2019 la production totale de grains biologiques au sein de 11 pays de l’Union européenne étudiés s’élevait à 4,72 millions de tonnes. Les principaux pays producteurs sont alors la Roumanie, la Suède et l’Allemagne pour le colza, l’Italie et la France pour le tournesol et l’Autriche, et encore l’Italie et la France, pour le soja.
En dehors de l’Union européenne, la production de tournesol est estimée à environ 70 000 tonnes en 2019 (contre 34 000 en 2016) du côté de la Russie et l’Ukraine. Quant aux fèves de soja, le périmètre 2019 est de 1,24 à 1,52 millions de tonnes en cumul Chine, Inde, Etats-Unis et Togo.

…et aussi champion des importations de soja et de colza

L’étude relève également que les importations d’oléagineux (en équivalent grains) au sein de l’Union européenne à 27 (hors Royaume-Uni) ont diminué de 13% entre 2018 et 2020 pour atteindre 451 000 tonnes, que ce soit sous forme de grains ou de tourteaux. La principale espèce importée reste le soja avec 137 000 tonnes de graines et 288 000 tonnes de tourteaux importés en 2020. A noter : c’est la France qui est le principal importateur de graines de soja de l’Union européenne. De même, c’est l’hexagone qui est le premier importateur de grains de colza en provenance des pays tiers de l’Union européenne.
 

Pour consulter la synthèse de l'étude

 

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.