Cap Protéines Challenge : les tartinables de légumineuses fermentées des Frimeuses à l'honneur

L’équipe Les Frimeuses a remporté la finale du Cap Protéines Challenge, le 10 mai, à Avignon. Ce concours destiné aux étudiants, organisé dans le cadre du Plan Protéines, vise à trouver des concepts innovants autour des protéines végétales et les accompagner dans leur développement. 

Le 10 mai dernier, la finale de Cap Protéines Challenge s’est déroulée à l’Université d’Avignon. Ce concours a pu permettre aux étudiants de toute filière de présenter des projets innovants autour des protéines végétales sur tous les maillons de la filière, du champ de l’agriculteur jusqu’à l’assiette du consommateur. Ce concours a été organisé dans le cadre de Cap Protéines, le programme de développement, innovation et transfert du Plan Protéines et financé par France Relance. Terres Univia est co-organisateur du concours avec son institut technique Terres Inovia et un consortium de partenaires ( CTCPA, ITERG, Fondation Avril et Manger du Sens).

Un jury d’experts pour désigner les gagnants

Lors de cette finale, cinq équipes étaient présentes pour défendre leurs projets devant un jury composé d’experts pluridisciplinaires. Parmi eux, Gilles Robillard, président de Terres Inovia et Corinne Peyronnet, responsable du pôle aval de Terres Univia, ont pu évaluer les étudiants. Cinq critères ont été évalués : la pertinence, la faisabilité, l’originalité, la qualité de la présentation et l’entreprenariat.

L’équipe des Frimeuses, les grandes gagnantes

L’équipe des Frimeuses, de l’école Sup’Biotech, remporte le concours Cap Protéines grâce à leurs trois tartinables végétaux à base de légumineuses lactofermentées. Les jurés ont été séduit [MD1] par la Chiche, une tartine cuisinée avec des pois chiches fermentés, le Ravageur composé de haricots rouges fermentés et de betterave et enfin le Crâneur à base de lentilles corail fermentées et de butternut.

Composée de 9 étudiant(e)s débordant de créativité, le projet des Frimeuses est de créer un produit apéritif à la fois sain, gourmand, frais et écoresponsable. La fermentation permet de remplacer les conservateurs ajoutés. Ce produit convient aux consommateurs français soucieux de leur santé et de leur environnement !

Les autres équipes n’ont pas démérité. L’Ecole de Biologie Industrielle a proposé un Newki (gnocchis de pois chiche aux goûts de basilic, carotte et tomate). Les Valoriz’Me (ex-C to E Nutrition Spécialisée) de l’ESA (Angers) a présenté des barres aux protéines végétales à la banane et aux pommes. L’équipe Chef Korail de l’Université d’Avignon est venu avec un dessert à base de lentilles corail et la Physa Corp (ex-Blob) de l’Isara a montré une boîte de pétri contenant le blob, un organisme « cousin » du champignon, riche en protéines et qui se développe à grande vitesse.

Un tremplin pour l’avenir

Philippe Leroux, directeur de la fondation Avril, a remis le prix aux lauréats : un chèque de 3 000 euros. L’équipe des Frimeuses bénéficiera également d’un accompagnement « entreprenariat » par des experts de l’incubateur de start-up Euralimentaire pour la mise en œuvre de leur idée et tous les partenaires du Cap Prtoéines Challenge les accompagneront dans leur développement. Cette victoire est « une grosse source de motivation » pour Jade Cinier, cheffe de projet de l’équipe des Frimeuses. « On a eu des retours complets et très intéressants pour la suite afin de développer notre projet en Île de France ». L’équipe des Frimeuses participera ensuite à ECOTROPHELIA 2022, concours national de l’innovation alimentaire.

Une seconde édition de Cap Protéines Challenge sera lancée en septembre. Les dates d’inscription seront dévoilées prochainement.

Lien sur le site de Cap Protéines pour plus d’informations.

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.