L’étude Credoc révèle qu’un français sur deux consomme des légumineuses au moins une fois par semaine

Les résultats de l’étude parlent d’eux-mêmes : avec près d’un Français sur deux (48 %) qui consomme des légumineuses au moins une fois par semaine, les pois chiche, lentilles, fèves, féveroles, haricots secs ou encore pois acquièrent une belle place dans les assiettes des consommateurs.

Cette étude, réalisée au sein de la grande enquête annuelle du Crédoc, entre dans le cadre de Cap Protéines, dont l’un des grands enjeux est de décrypter les attentes des consommateurs envers les légumineuses. « Mieux comprendre ces attentes, pour mieux produire et innover, est essentiel pour œuvrer en faveur de notre souveraineté alimentaire et protéique, et augmenter d’ici à 2024 de 40 % les surfaces de légumineuses, » souligne Antoine Henrion, agriculteur et président de Terres Univia.

Or, le contexte sanitaire a permis d’ancrer ces changements dans le quotidien. « Nous sommes visiblement à la moitié du chemin dans notre travail de sensibilisation des consommateurs pour atteindre les recommandations santé du Programme national nutrition santé : consommer au moins deux fois par semaine des légumineuses. La consommation de protéines végétales se poursuit au profit des légumineuses, » ajoute Antoine Henrion.

Des légumineuses consommées par tous ?

Qui mange des légumineuses ? Les 75 ans et plus constituent les plus grands consommateurs de légumineuses, notamment car ils ont l’habitude ancrée de les cuisiner. Mais contrairement aux idées reçues, les autres catégories de population se démarquent par des consommations hebdomadaires de légumineuses assez proches de celle de leurs ainés : 50 % des 35-44 ans, mais aussi 49 % des 65-74 ans et 48 % des 45-54 ans en consomment au moins une fois par semaine. De même, 48 % des 15-24 ans et 45 % des 25-34 ans affirment également en consommer au moins une fois par semaine !

Un intérêt marqué des plus diplômés

Les plus diplômés sont une catégorie de population qui consomme fortement et régulièrement des légumineuses : 54 % des personnes interrogées titulaires d’un diplôme supérieur à Bac+2, et 54 % des adultes détenteurs d’un niveau Bac à Bac+2 en mangent au moins une fois par semaine.

Les légumineuses, appréciées pour leur goût

Les intérêts gustatifs et nutritionnels de ces petites graines semblent être reconnus par les consommateurs. Les légumineuses sont ainsi appréciées par leur goût (61 %), leur richesse en protéines (46 %) et leur facilité de préparation (39 %). La reconnaissance des avantages protéiques des légumineuses est, par ailleurs, plus poussée chez les femmes (49 %) que chez les hommes (44 %).

Néanmoins, les français consommant peu ou pas de légumineuses invoquent en particulier le temps de préparation (36 %) ou ne pas savoir comment les cuisiner (34 %). L’apprentissage du goût et des modes de préparation des légumineuses dans les plats quotidiens semblent donc être des priorités pour favoriser la consommation des légumineuses et valoriser ces sources de protéines végétales.

Lire le communiqué de presse

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.