Varenne agricole de l'eau et de l'adaptation au changement climatique : les réflexions de la filière

Lancé en mai 2021 par Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, le Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique vise à engager une réflexion collective pour la résilience de l’agriculture face aux aléas climatiques.

Une réflexion de l'Interprofession avec ses familles professionnelles

L’Interprofession des huiles et des protéines végétales a participé au second volet du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation climatique autour du thème « Renforcer la résilience de l'agriculture dans une approche globale en agissant notamment sur les sols, les variétés, les pratiques culturales et d'élevage, les infrastructures agroécologiques et l'efficience de l'eau d'irrigation ». Elle a initié sa réflexion avec ses familles professionnelles dans une première note commune pour contribuer au Conseil spécialisé grandes cultures, coordonné par FranceAgriMer.

Une première analyse de Terres Inovia, son institut technique

Terres Univia s’appuie sur son institut technique Terres Inovia, qui a rédigé la première version de la note à partir de ses travaux de synthèse sur les impacts et premières pistes d’adaptation au changement climatique.

Etant donné le manque de connaissances fréquent sur les espèces oléo-protéagineuses, le travail de l’institut est construit à partir des observations étayées sur les décennies passées et qui peuvent être raisonnablement projetées dans l’avenir.

Consultez la synthèse des réflexions de Terres Inovia, portées par l'Interprofession

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes sur nos prochaines actualités.