Qualité des graines de féverole : un rendement meilleur en 2023


Visuel de la fiche Qualité des graines – Féverole récolte 2023

Terres Univia vient d’analyser la qualité des graines de féverole pour la récolte 2023. Il en ressort un rendement meilleur qu’en 2022, même si son niveau reste faible, et une teneur en protéines moyenne dans la moyenne quinquennale.
Terres Univia confie chaque année à Terres Inovia la réalisation d’une enquête sur la qualité des graines de féverole à la collecte, avec la collaboration d’organismes collecteurs qui fournissent des échantillons.

Qu’en est-il de la récolte 2023 ?

Après une diminution en 2022, à 68 000 hectares (ha), les surfaces de féverole en France ont retrouvé en 2023 le niveau qu’elles occupaient précédemment, proche de 80 000 ha. Le rendement moyen national est meilleur que l’an dernier (27,5 quintaux (q)/ha contre 23,2 q/ha) mais reste faible.

Le printemps chaud et sec n’a en effet pas permis dans l’ensemble d’atteindre des niveaux de rendement satisfaisants, excepté dans le nord de la France où des pluies arrivées tardivement en juillet-août ont favorisé un bon remplissage qui a compensé en partie un faible nombre de graines. Par conséquent, la production française de graines de féverole remonte à 222 000 tonnes contre 158 000 tonnes en 2022.

La teneur en protéines moyenne des lots analysés de féverole s’inscrit dans la moyenne décennale, avec 28,2 % de la matière sèche (MS). Les critères de qualité visuelle sont satisfaisants, avec peu de graines cassées/splittées, tachées ou attaquées par des insectes et peu d’impuretés. La majorité des lots présente des graines claires et 1/4 des lots des graines de couleur foncée ou hétérogène. Tous ces lots peuvent trouver des débouchés en alimentation animale.

En outre, la teneur en eau moyenne des échantillons est de 13,3 %. Celle-ci est supérieure de 1,1 point par rapport à l’an dernier.

Retour