Qualité des graines : un rendement faible et une teneur en protéines élevée pour le pois


Visuel de la fiche Qualité des graines – Pois récolte 2023

Terres Univia a confié en 2023 à Terres Inovia la réalisation d’une enquête sur la qualité des graines de pois protéagineux à la collecte, avec la collaboration des organismes collecteurs qui ont procédé à la fourniture des échantillons.
Il ressort de cette enquête que les surfaces de pois en France ont augmenté en 2023, à 152 000 hectares (ha) contre 133 000 ha en 2022.

Des stress hydriques importants pendant la campagne

La campagne 2023 a débuté dans de bonnes conditions à la fois pour le pois d’hiver et le pois de printemps. Cependant, en pois d’hiver, les gels tardifs et pluies du début de printemps ont favorisé les maladies (bactériose, ascochytose et colletotrichum), ce qui a pu occasionner des pertes de rendements importantes dans de nombreuses parcelles.

En pois de printemps, des températures élevées au moment de la floraison, accompagnées d’un stress hydrique qui s’est amplifié au cours du temps, ont fortement pénalisé la mise en place d’étages de fleurs puis de gousses. Les récoltes ont été précoces dans la moitié Sud, mais plutôt tardives au Nord en raison d’un retour des pluies fin juillet-début août.

Dans ces conditions, le rendement national est encore bas, à 32,1 q/ha, mais légèrement supérieur à ceux des deux années précédentes (30,0 et 28,4 q/ha). Il en résulte une production en hausse à 488 000 tonnes (contre 399 000 tonnes en 2022).

Une bonne qualité des graines

La qualité des graines en 2023 s’avère satisfaisante, avec une teneur en protéines moyenne élevée, à 24,4 % de la matière sèche (MS), et des critères de qualité visuelle corrects, hormis un taux de graines cassées-splittées élevé qui peut limiter l’utilisation en alimentation humaine. Les lots étudiés en 2023 peuvent en revanche convenir en alimentation animale.

Retour