SELEOPRO soutient l’amélioration génétique et la sélection variétale du colza et du tournesol

11 décembre 2023

Recherche Semences


L’Interprofession des huiles et des protéines végétales Terres Univia, son institut technique Terres Inovia, son établissement financier Sofiprotéol et l'Union Française des Semenciers ont souhaité mettre en commun leurs efforts et leurs moyens financiers dédiés au soutien de la chaîne d’innovation semencière à travers le dispositif SELEOPRO.

Créé en 2022, SELEOPRO s’appuie sur les succès des deux dispositifs historiques de la filière : FSRSO (Fonds de Soutien à la Recherche Semencière Oléagineuse) et Promosol (association pour la promotion et la sélection de plantes oléagineuses). Ce fonds mutualise désormais les financements dans le but de promouvoir toutes les actions destinées à l’amélioration génétique et aux méthodologies de sélection dans le domaine des espèces oléagineuses colza et tournesol.

Un soutien des jeunes chercheurs pour leur participation à des congrès

À travers le dispositif de soutien à la recherche semencière SELEOPRO, l’Interprofession des huiles et protéines Terres Univia, son institut technique Terres Inovia, son établissement financier Sofiprotéol et  l’Union Française des Semenciers ont souhaité reprendre le soutien dédié aux jeunes chercheurs, historiquement assuré par Promosol.
Ce soutien vise à subventionner la participation des jeunes chercheurs à des congrès adressant les enjeux des espèces oléagineuses, le colza et le tournesol.
Le but est d’accompagner la diffusion des travaux de la communauté scientifique française à l’international et de soutenir les jeunes chercheurs dans le développement de leur réseau.

Focus sur les projets terminés en 2023

De nombreux projets initiés historiquement dans le cadre des dispositifs FSRSO et Promosol sont arrivés à leur terme en 2023.

BRASSISCAN

Ce projet FSRSO est porté par le GIE PROCOLZA en partenariat avec l’Université de Nantes et Capacités SAS.

Ce projet avait pour objectif d’identifier la présence de potentielles sources de résistance à l’orobanche parmi les progéniteurs du colza. L’objectif est atteint puisque plusieurs sources de résistance, forte ou partielle, chez B.rapa et B.oleracea, ont été identifiées et continuent d’être étudiées au travers du projet COBRA qui vise à préciser la phénologie des résistances à l’orobanche et le déterminisme chimique et génétique de ces accessions de navette, de chou et de colza.

SUNORCELL

Ce projet Promosol est porté par l’INRAE.

Sur la même thématique de gestion de l’orobanche, le projet SUNORCELL visait à caractériser au niveau cellulaire les étapes précoces de l’interaction entre le tournesol et la plante parasite orobanche cumana. Les travaux réalisés dans le cadre de ce projet ont permis de montrer que la pénétration de l’orobanche dans la racine de tournesol était intracellulaire, dans des cellules vivantes de tournesol et que l’orobanche induisait très précocement des divisions cellulaires chez son hôte, conduisant à une hypertrophie localisée autour de l’attachement. Ces résultats constituent un changement de paradigme dans le domaine des plantes parasites et contribueront à une meilleure compréhension des mécanismes de résistance.

HELIOPOLLEN

Ce projet Promosol est également porté par l’INRAE.

Il a permis d’améliorer la compréhension des mécanismes complexes régissant l’attraction des pollinisateurs pour améliorer la sélection des variétés commerciales de tournesol et assurer une pollinisation optimale et une meilleure productivité pour l’agriculture et l’environnement.

SEEDQUAL

Ce projet Promosol est porté par l’INRAE.

Il avait pour ambition de fournir une description détaillée de la composition de la graine de colza, d’identifier la variabilité génétique disponible pour les différents constituants et de développer des outils moyens et hauts débits pour évaluer ces variables phénotypiques dans des programmes de sélection.

Des résultats ont ainsi été obtenus sur le déterminisme génétique et moléculaire de la qualité de la graine chez les brassicacées, en plus de caractériser la composition en protéines de réserve des graines de colza et la teneur en protéines totales et en fibres.

Des aspects innovants ont aussi été travaillés dans le cadre de ce projet comme l’exploitation des équipements NIRS pour le phénotypage haut‐débit de la qualité de la graine chez Arabidopsis et le colza ou l’utilisation de ressources génétiques variées (populations recombinantes, populations de diversité naturelle ou induite) pour les analyses génétiques et fonctionnelles couplées à des analyses génomiques chez Arabidopsis ou le colza.

QUALILEV

Ce projet FSRSO est porté par SOLTIS, RAGT, le CNRS et le GEVES.

L’objectif de ce projet visait à travailler sur l’amélioration de la qualité germinative et de la vitesse de levée des semences de tournesol en conditions pénalisantes.  Au final, ce projet a délivré des outils d’aide à la sélection permettant de discriminer le matériel génétique plutôt tolérant aux stress de celui qui est sensible, avec pour but ultime de pouvoir adapter la culture du tournesol à des zones plus septentrionales.

Enfin, il a mis à disposition des outils accessibles par la communauté scientifique permettant d’améliorer la qualité des lots de semences vis-à-vis des stress lors des premières phases de développement du tournesol.

Les résultats issus de ces projets font l’objet d’une restitution lors des Carrefours de la sélection. Les prochains Carrefours sont prévus les 25 et 26 janvier 2024 à Bruz (35) pour le colza et le 6 février 2024 à Toulouse pour le tournesol.

Pour toute demande d’information complémentaire au sujet de ces projets, sous réserve du niveau de confidentialité, vous pouvez contacter Camille Jouan, chargée de projets innovation et filières chez Sofiprotéol.

En savoir plus sur le dépôt d'une demande de subvention :

Retour