Terres Univia lance OléoProtéines

10 février 2023

Consommation OléoPro


Visuel d’OléoProtéines édition 2022

L’Interprofession des huiles et des protéines végétales vient de créer le premier Observatoire annuel sur les protéines végétales utilisées en alimentation humaine : OléoProtéines.

Pour valoriser les protéines végétales dans les débouchés en alimentation humaine, il est essentiel de disposer d’indicateurs précis permettant de décrypter la production, le marché et les tendances de consommation. C’est désormais le rôle d’OléoProtéines, l’Observatoire lancé par Terres Univia.

Une vue d’ensemble de la place des oléoprotéagineux sur le marché

Cet Observatoire est le fruit d’un travail de concertation avec les organisations professionnelles membres de Terres Univia afin de concevoir un outil adapté aux besoins de l’ensemble des acteurs.

Offrant une vision d’ensemble de la place des oléoprotéagineux sur le marché des protéines végétales en alimentation humaine, il répond aux attentes de l’amont et de l’aval : disposer d’une meilleure connaissance globale du marché et des utilisations des oléoprotéagineux en alimentation humaine et mieux cerner le potentiel des nouveaux débouchés.

Chaque année, ce nouvel observatoire assurera un suivi précis du marché des protéines végétales issues des cultures oléoprotéagineuses à destination de l’alimentation humaine, avec notamment un focus particulier sur l’aval (industriels, circuits de distribution, consommateurs).

Sept légumineuses décryptées autour de cinq thématiques complémentaires

L’édition 2022, financée dans le cadre du programme Cap Protéines, a étudié plus particulièrement la production et la consommation des sept légumineuses les plus utilisées pour l’alimentation humaine : lentille, pois, soja, pois chiche, féverole, haricot sec et lupin, autour de cinq grandes thématiques complémentaires :

Les prochaines éditions de l’Observatoire, qui seront financés par les fonds interprofessionnels, ont pour ambition d’intégrer progressivement d’autres plantes riches en protéines de la filière qui arriveraient sur le marché.

Retour