Une présence marquée des protéines végétales et nouvelles ressources dans de nombreux produits et rayons alimentaires

8 décembre 2023

Consommation


Protéines France, en partenariat avec Terres Univia, l’Interprofession des huiles et des protéines végétales, dresse un état des lieux du référencement des produits contenant des matières protéiques dans la grande distribution en France en 2022.

L’étude a pu ainsi dresser un panorama complet des utilisations des protéines végétales et des nouvelles ressources : on les retrouve dans de nombreux rayons alimentaires, des surgelés à la crémerie, en passant par l’épicerie sucrée. Une grande diversité de sources protéiques est représentée, du blé au soja, en passant par le pois et la spiruline. Le blé est la source de protéines la plus présente dans les rayons.

Soja, pois, pois chiche, chanvre, tournesol, riz, lentille, spiruline… 19 sources de protéines ont été recherchées dans les circuits de distribution suivants : hypermarchés, supermarchés, proximité, e-commerce et hard discount. Avec un taux de pénétration1 de 19 %, les matières protéiques se retrouvent en majorité dans le rayon surgelés, suivi de près par le rayon épicerie sucrée (17 %) puis par le rayon frais non laitier (14 %). On en retrouve également, dans une moindre mesure, dans les rayons épicerie salée (7 %) et crémerie (2 %).

Ingrédient d’importance dans la composition des produits finis, les matières protéiques se retrouvent parmi les trois premiers ingrédients (hors eau) de 22 % des produits alimentaires ciblés. La protéine de blé est la plus représentée tous rayons confondus, puisqu’on la retrouve dans 4 076 produits (chaque produit étant identifié par un EAN2). Les produits contenant des protéines de blé sont particulièrement présents au rayon épicerie sucrée (45 %), notamment dans la catégorie des viennoiseries industrielles et au rayon frais non laitier (35 %). Par ailleurs, 42 % des produits contenant des protéines de soja se retrouvent dans le rayon frais non laitier, en particulier dans les entrées fraîches. 38 % des produits contenant de la protéine de pois se trouvent dans le rayon frais non laitier. La protéine de pois est par ailleurs un ingrédient très répandu dans la catégorie des sorbets et crèmes glacées.

« Ce bilan de référencement met en avant l’utilisation croissante des ingrédients protéiques à base de légumineuses au sein d’une grande variété de produits et de rayons. Aujourd’hui, nous constatons à la fois la place prédominante du soja et du pois mais aussi la montée en puissance de l’utilisation de nouvelles espèces de légumineuses telles que la féverole, le pois chiche ou encore la lentille », commente Benjamin Lammert, président de Terres Univia.

En outre, la majorité des produits contenant des matières protéiques ne sont pas issus de l’agriculture biologique et n’ont pas de caractère végétal déclaré (V-label ou mention sur l’emballage) : seulement 12 % des produits ont au moins un label bio, et 6 % au moins un caractère végétal déclaré. L’allégation « végétal » est ainsi 3 fois plus présente sur les produits contenant des protéines végétales que sur le marché global.

Retour